Recevoir une personne cœliaque

Vous comptez recevoir des amis ou des membres de votre famille, mais un de vos convives souffre de la maladie cœliaque ? Pas de panique ! Bien qu’il s’agisse d’une maladie qu’il faut prendre au sérieux, suivre les recommandations présentées dans cet article vous permettra de préparer un repas sain et sans danger pour votre invité.

 

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une allergie, les personnes qui souffrent de cette maladie ont de fortes réactions lorsqu’elles ingèrent du gluten, même en petite quantité. Ces réactions se présentent souvent sous la forme de malaises gastriques, comme des ballonnements ou la diarrhée. Le contact du gluten avec le petit intestin des personnes cœliaques entraine des dégâts, qui peuvent aller jusqu’à entrainer la formation d’un cancer dans les cas les plus graves.

 

Certaines personnes, sans souffrir de la maladie cœliaque, peuvent être intolérantes au gluten. Les symptômes alors causés peuvent s’apparenter à ceux ressentis par une personne cœliaque.

 

Renseignez-vous auprès de votre convive

Si vous recevez une personne intolérante au gluten, renseignez-vous auprès d’elle afin de connaître le niveau de son intolérance. En effet, certaines personnes peuvent tolérer une très petite quantité de gluten, alors que pour d’autres c’est totalement inconcevable d’en ingérer. Dans le cas d’une personne cœliaque, il vous faudra à tout prix éviter toute trace de gluten dans votre menu.

 

Ainsi, renseignez-vous auprès de votre convive et faites-lui part de vos plans en ce qui a trait au menu. Il connaît mieux que quiconque sa condition et il pourra vous indiquer les modifications qui sont à apporter au niveau des ingrédients utilisés.

Précautions à prendre

En prenant en compte le niveau d’intolérance de votre convive, voici les précautions qu’il vous faudra prendre lors de l’achat d’aliments et de la préparation du repas :

  • Lire attentivement les étiquettes des aliments que vous comptez utiliser. Elles ne doivent pas mentionner qu’ils contiennent des sources de gluten (blé, orge, etc.) ou même des traces de ces ingrédients ;
  • Éviter les aliments en vrac, puisqu’ils ont plus de chances d’être contaminés ;
  • Bien laver vos mains avec du savon avant de préparer votre repas ;
  • Bien laver les ustensiles et les surfaces de travail afin d’éliminer toutes les traces de gluten ;
  • Conserver les aliments sans gluten dans des contenants hermétiques, rangés à part dans votre réfrigérateur ou votre garde-manger ;
  • Éviter d’utiliser des instruments ou des ustensiles de cuisine que vous utilisez normalement pour préparer des aliments contenants du gluten ;
  • Prévoyez un ustensile pour le service de chaque plat afin d’éviter la contamination croisée. Par exemple, prévoyez un couteau pour le beurre qui n’entrera en contact avec aucun autre plat (le beurre peut contenir des miettes de pain).

 

En cas de doute, que ce soit par rapport à un ingrédient ou à un ustensile que vous utilisez, rappelez-vous qu’il vaut mieux s’abstenir pour éviter tout risque !

 

Aliments à surveiller

Les sauces et autres produits d’assaisonnement sont souvent des sources sournoises de gluten. En effet, ils contiennent, dans bien des cas, de l’amidon, de la farine ou des protéines végétales qui agissent à titre d’agent épaississant ou liant. Pour ce qui est des sauces et vinaigrettes, privilégiez donc les produits qui indiquent sur leur étiquette qu’ils sont « sans gluten ». Les bouillons du commerce, achetés en poudre ou sous forme liquide, peuvent également contenir du gluten.

 

Les épices et herbes vendues déjà moulues peuvent contenir une source de gluten, sans que ce ne soit mentionné sur leur étiquette. N’utilisez que des herbes achetées fraiches et des épices achetées entières.

 

Les farines naturellement sans gluten (farine de soya, millet, quinoa, sarrasin, tapioca) sont à éviter s’il leur emballage ne mentionne pas clairement « sans gluten ». En effet, elles peuvent avoir été en contact avec une source de gluten dans les installations où elles sont préparées.

 

 

Si une personne de votre entourage doit éviter le gluten, vous dotez d’un livre de recettes sans gluten pourra grandement vous aider à préparer des repas adaptés à ses besoins. Également, le site de la Fondation québécoise de la maladie cœliaque (https://www.fqmc.org/) contient une foule de ressources utiles, notamment sur les aliments permis et ceux à éviter.

 

Si vous prenez les précautions nécessaires et que vous portez une attention particulière à la préparation de vos mets, il n’y a pas de raison de vous empêcher de partager un repas avec un être cher qui est cœliaque ou intolérant au gluten !