Polypes intestinaux : quand consulter

Polypes intestinaux

Le cancer colorectal est le deuxième type de cancer le plus fréquemment diagnostiqué au Canada. En effet, il représente environ 13 % de tous les nouveaux cas de cancer au pays, avec 26 800 nouveaux cas en 2017 selon les estimations de la Société canadienne du cancer. Ainsi, il va sans dire que la prévention et le dépistage du cancer colorectal représentent un réel enjeu de santé !

Dans cette optique s’inscrit le dépistage des polypes intestinaux, qui sont considérés comme l’état pré cancéreux du cancer colorectal. Les polypes sont des excroissances grosses de quelques millimètres, qui apparaissent sur la paroi interne de l’intestin à la suite d’une mutation des cellules. Pour cette raison, ils présentent un fort risque de continuer à évoluer jusqu’à se transformer en tumeur cancéreuse.

Le dépistage des polypes intestinaux

Comme les polypes sont généralement de petite taille, il ne provoque pas l’apparition de symptômes chez la majorité des personnes. C’est seulement lorsque les polypes sont de plus grandes tailles qu’ils peuvent perturber le transit intestinal et modifier la forme des selles, mais c’est très rare. Ainsi, la grande majorité des patients ne savent pas qu’ils ont des polypes.

La présence de polypes sur les parois de l’intestin provoque la présence de traces de sang dans les selles. Néanmoins, ces traces ne sont pas visibles à l’œil nu. Pour cette raison, on recommande de passer un test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi). Ce test consiste à prélever à échantillon de selle, directement à la maison, pour qu’il soit ensuite analysé en laboratoire afin de déterminer s’il y a présence ou non de sang.

Et si le test est positif ?

Lorsque le test de RSOSi est positif, votre médecin vous donnera une ordonnance pour passer une coloscopie auprès d’un gastro-entérologue. La coloscopie est le moyen le plus efficace pour déceler la présence de polypes intestinaux. De plus, elle permet au médecin de retirer les polypes, ou encore de réaliser une biopsie, soit un prélèvement de tissus pour une analyse en laboratoire si le besoin se présente.

Il faut comprendre qu’un test de RSOSi positif ne signifie pas nécessairement que des polypes sont présents. Toutefois, la coloscopie s’avère nécessaire pour déterminer la cause du saignement.

On recommande aux personnes à risque de passer un test de dépistage des polypes intestinaux tous les deux ans.

Quand faut-il dépister les polypes intestinaux

Plus rapidement on procède au dépistage et à l’ablation des polypes intestinaux, moins grands sont les risques qu’ils évoluent en cancer. C’est donc très important de procéder à un test de dépistage, et ce, particulièrement lorsqu’on fait partie des populations à risque.

Voici les groupes de personnes qui devraient porter une attention particulière au dépistage des polypes intestinaux :

  • Les personnes de 50 ans et plus : l’âge est le principal facteur de risque au cancer colorectal, 90 % des cas sont diagnostiqués chez des personnes de plus de 55 ans. À partir de cet âge, un test de dépistage doit être réalisé tous les deux ans.
  • Les personnes qui ont déjà eu des polypes : elles présentent un risque accru de développer de nouveaux polypes, et ce, peu importe leur âge. Ainsi, si vous avez déjà eu des polypes, vous devez suivre les recommandations en matière de dépistage.
  • Les personnes qui ont des antécédents familiaux : si un membre de votre famille a déjà eu des polypes ou souffert du cancer colorectal.
  • Les personnes qui souffrent d’une maladie inflammatoire de l’intestin : la maladie de Crohn ainsi la colite ulcéreuse sont deux pathologies qui représente un facteur de risque au cancer colorectal. Ainsi, il faut se soumettre régulièrement à un test de dépistage des polypes lorsqu’on en souffre.

 

Si vous faites partie des groupes de personnes qui sont plus à risque de développer des polypes intestinaux, parlez-en à votre médecin. Celui-ci pourra vous diriger vers le test de dépistage approprié, selon votre cas particulier.

De plus, si vous avez obtenu un résultat positif à la suite d’un test de RSOSi, sachez que la Clinique 1037 vous offre la possibilité d’obtenir un rendez-vous pour une coloscopie dans des délais très courts, souvent de moins d’une semaine ! Si vous voulez avoir le cœur net rapidement quant à votre condition, vous savez vers qui vous tourner.