Le cancer de l’œsophage

Le cancer de l'oesophage

Le cancer de l’œsophage est une tumeur maligne qui se situe dans les cellules de l’œsophage, qui est la première partie du tube digestif. C’est une longue paroi localisée entre le pharynx et l’estomac. Son rôle est de transporter les aliments solides et liquides de la bouche à l’estomac.

Signes et symptômes 

Il se peut qu’une personne atteinte du cancer de l’œsophage ne ressente aucun signe ou symptôme pendant plusieurs années, étant donné sa lente croissance. Le symptôme le plus courant qu’une personne atteinte de ce cancer puisse ressentir est une difficulté et/ou une douleur au moment de la déglutition. En effet, la présence de tumeurs, de taille assez grande, empêche une circulation normale des matières solides et liquides.

Les autres signes et symptômes reliés au cancer de l’œsophage touchent généralement à l’ingestion d’aliments et de liquides, tels que les brûlures d’estomac, la difficulté à digérer, la perte d’appétit, la régurgitation, les nausées ou les vomissements.

Causes et prévention

Certaines personnes peuvent être plus susceptibles que la moyenne d’être atteintes d’un cancer de l’œsophage. Les consommateurs réguliers de tabac et d’alcool s’en voient nettement plus touchés.

Le maintien d’un poids insuffisant, ou un trop important surplus de poids, peut également augmenter la possibilité d’en être touché.

Il est à noter que certaines personnes sont prédisposées à développer ce type de cancer, que ce soit selon l’âge ou des facteurs héréditaires. Ceci étant dit, la prévention est de mise et elle est synonyme d’un mode de vie sain. Ce qui passe principalement par une alimentation équilibrée et par la pratique d’activité physique sur une base régulière.

Traitement

Les traitements donnés sont uniques à chaque personne. On y prend en compte le stade de progression du cancer, l’état de santé du patient et sa volonté et capacité d’adaptation suite au traitement.

Chances de survie 

La Société canadienne du cancer estime qu’en 2015, 2 200 Canadiens se verront diagnostiqués du cancer de l’œsophage, et que 2 100 Canadiens en décéderont.

Pour les personnes atteintes de ce cancer, cela signifie qu’il y aurait, en 2015 :

  • 1700 hommes diagnostiqués : 1600 décès.
  • 500 femmes diagnostiquées : 460 décès.

La recherche

Que ce soit dans le domaine de la réduction des risques, la détection, le diagnostic ou le traitement, il y a de nombreuses avancées dans le domaine de la recherche afin de contrer le cancer de l’œsophage.

Pour plus de détails, veuillez consulter la section « Recherche » du site Internet de la Société canadienne du cancer.

À la clinique 1037, nos spécialistes sont qualifiés pour répondre à toute question entourant le cancer de l’œsophage, autant sur la prévention que son traitement.