La diarrhée et le cancer

La diarrhée, symptôme du cancer

Bien qu’occasionnant un grand inconfort, une diarrhée, soit l’évacuation fréquente de selles liquides, n’est généralement pas dangereuse.

Toutefois, dépendamment de sa gravité, il se peut qu’elle soit un symptôme annonçant la venue d’un cancer.

Voici son portrait.

En tant que symptôme 

Une diarrhée continue, qui dure plus de deux semaines, peut être un symptôme rare de la présence du cancer intestinal ou même non-intestinal.

Une personne atteinte d’une brève diarrhée de quelques jours n’est donc presque assurément pas atteinte d’un cancer.

En tant qu’effet secondaire

Plusieurs traitements de lutte contre le cancer occasionnent des dommages à l’intestin, rendant ainsi les selles plus liquides que d’habitude. La chimiothérapie, la greffe de cellules souches, la radiothérapie et le traitement ciblé peuvent en être des causes, tout comme la prise de certains médicaments, tels que les antibiotiques et les laxatifs.

À noter également que le stress et l’anxiété peuvent également causer la diarrhée.

* Alimentation

Du côté de l’alimentation, diverses mesures sont recommandées lors des traitements afin de limiter les maux dus à la diarrhée. Votre médecin pourra vous conseiller pour votre cas en particulier.

* Signes et symptômes à surveiller

Si de tels signes se présentent lors du traitement, le patient se doit de rejoindre son spécialiste, ou se rendre à l’hôpital ou à une clinique médicale si celui-ci est indisponible :

  • Diarrhée durant plus de 24 heures
  • Diarrhée se produisant la nuit
  • Fausses envies
  • Crampes, grands maux de ventre
  • Sang dans les selles
  • Apparition de fièvre (plus de 38,3 degrés celsius)

Inquiet de votre condition ? Curieux par rapport aux symptômes liés à vos traitements contre le cancer ? Veuillez joindre vos spécialistes de la Clinique médicale 1037 pour toute question.