Empoisonnement alimentaire : traiter et prévenir

Un empoisonnement alimentaire (aussi nommé « Intoxication alimentaire » ou « Toxi-Infection alimentaire ») est dû à la consommation d’aliments ou de liquides contaminés par des bactéries, des virus ou des parasites, ou encore par les toxines qu’ils dégagent.

Le moment de l’apparition des symptômes est variable : il peut s’étendre de quelques heures à quelques semaines.

Symptômes d’un empoisonnement alimentaire

Les personnes aux prises avec un empoisonnement alimentaire peuvent ressentir ces symptômes :

  • Crampes d’estomac
  • Diarrhée
  • Douleurs abdominales
  • Fièvres
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Vomissements

Si les symptômes suivants sont remarqués, prière de consulter un médecin dans les plus brefs délais  :

  • Sang dans les selles
  • Difficulté à avaler, à mastiquer ou à respirer
  • Paralysie
  • Vision difficile (voir double)

La plupart des personnes souffrant d’un empoisonnement alimentaire s’en remettent d’eux-même, sans aucun traitement. Si les symptômes persistent plus de 48 heures, il est recommandé de consulter un médecin.

Empoisonnement alimentaire ou gastro-entérite ?

La seule différence entre un empoisonnement alimentaire et une gastro-entérite demeure dans le fait que ce dernier provient d’un virus.

Les symptômes restent passablement semblables, bien qu’un empoisonnement alimentaire puisse parfois nécessiter davantage de soins.

Quoi faire ? 

Comme lors d’une gastro-entérite, rien ne peut vraiment être fait pour éloigner les maux. Le plus important est d’éviter la déshydratation due à l’expulsion répétée des nutriments utiles de l’organisme. Une légère consommation d’eau par intervalles réguliers est adéquate. Dès que les périodes des vomissements et de diarrhée sont terminées, vous pouvez graduellement recommencer à manger de petites portions de fruits et légumes, tels que des pommes, des bananes, des carottes ou des haricots verts.

De plus, après la contamination, assainissez les surfaces ayant pu avoir été en contact avec des bactéries ou autres. Pour cela, vous pouvez utiliser un mélange de 100 ml d’eau de Javel avec 1 litre d’eau.

Conseils de salubrité

Une salubrité inadéquate constitue la principale cause des cas d’empoisonnement alimentaire. Diverses mesures sont à prendre afin de conserver un milieu propre autour de soi.

*Il est primordial de se laver les mains avant d’avoir à manipuler de la nourriture, ainsi qu’après avoir été en contact avec certains aliments crus (par exemple la viande, les poissons) ou des objets ayant été en contact avec ceux-ci, comme les ustensiles ou la vaisselle. De plus, le lavage des mains est toujours recommandé après avoir été à la salle de bain, ou après avoir fumé, mangé, ou avoir été en contact avec des enfants ou des animaux.

*Protégez vos blessures en les recouvrant d’un pansement pour éviter de mettre en contact vos plaies avec les aliments que vous touchez.

*Suivez toujours les instructions de cuisson des viandes que vous achetez.

*N’utilisez pas les aliments et contenants endommagés et/ou souillés.

*Tous les aliments périssables exigent une température adéquate pour favoriser leur conservation.

congelés : -18 °C ou moins

au froid : entre 0 °C et 4 °C

chauffés : 60 °C ou plus.

Évitez à tout prix qu’un aliment soit entre 4 °C et 60 °C. À cette zone dite « tiède », les bactéries peuvent rapidement s’y multiplier.

Pour plus d’informations sur les autres types de douleurs intestinales, n’hésitez pas à consulter notre blogue.

Votre situation vous préoccupe ? N’hésitez pas à rencontrer les spécialistes de la santé digestive de Montréal à la Clinique 1037, en plein centre-ville et à deux pas du CHUM.