Cancer digestif

Qu’est-ce que le cancer digestif ?

Les cancers digestifs désignent l’ensemble des tumeurs malignes qui se développent avec comme point de départ le tube digestif - l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le côlon, le rectum et jusqu’à l’anus - ou les glandes qui lui sont annexées- le foie ou le pancréas.

Les cancers digestifs les plus fréquents sont le cancer du côlon et du rectum ainsi que celui du pancréas
Pourcentage de tous les nouveaux cas de cancer estimés en 2016 chez les deux sexes combinés

Quels sont les symptômes du cancer digestif ?

Soulignons que la majorité des personnes susceptibles d’être atteinte d’un cancer ou pré-cancer digestif sont asymptomatiques c’est-à-dire qu’une personne peut avoir la maladie alors qu’elle ne présente aucun symptôme. Cependant, certains symptômes d’alarme doivent attirer l’attention du patient à savoir :

Saignements

  • Vomissements de sang rouge ou de liquide brunâtre (sang digéré)
  • Saignements de l’anus (avec ou sans selles)
  • Selles noires et goudronneuses
  • Anémie par manque de fer (notamment les hommes et les femmes post-ménopausées)
Pourcentage de tous les décès par cancer estimés en 2016 chez les deux sexes combinés

Changements dans les habitudes des selles

  • Constipation nouvelle
  • Changement dans la forme et la fréquence des selles

Nouveaux symptômes de blocage lors de l’alimentation

  • Difficulté à avaler des solides et des liquides
  • Vomissements à répétition

Perte de poids involontaire variant entre 5-10 lbs

Perte d’appétit importante

Nouveau dégoût pour certains aliments (ex. : la viande)

À la Clinique 1037, nous estimons que si vous éprouvez un ou plusieurs de ces symptômes, une investigation par endoscopie digestive constitue généralement le moyen approprié pour les investiguer car il permet un diagnostique très précis et possiblement des options thérapeutiques.

Veuillez communiquer avec nous pour obtenir davantage de renseignements en cette matière.

Quels sont les facteurs de risque ?

Les principaux facteurs de risques des divers types de cancers digestifs sont les suivants :

Cancer de l’œsophage

  • Consommation chronique et importante d’alcool (bière, vin et spiritueux)
  • Tabagisme chronique
  • Reflux œsophagien chronique
  • Achalasie
  • Histoire de dommage par agents caustiques
  • Histoire de cancer oro pharyngée
  • Origine chinoise (Première génération)

Cancer de l’estomac

  • Infection à Hélicobacter pylori
  • Histoire familiale de cancer de l’estomac Cancer du duodénum
  • Polypose familiale
  • Maladie céliaque

Cancer du colon

  • Test positif de recherche de sang occulte dans les selles
  • Membre de la famille immédiate (parent au premier degré) atteint de cancer colorectal
  • Antécédents personnels de cancer colorectal
  • Antécédents familiaux ou diagnostic de syndromes héréditaires liés au cancer colorectal tels que la polypose adénomateuse familiale rectocolique ou le cancer colique héréditaire sans polypose.

Augmenter vos chances de guérison avec le dépistage précoce

26 100 canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal en 2016
9 300 canadiens sont morts d’un cancer colorectal en 2016
En moyenne, chaque jour, 72 canadiens recevront un diagnostic de cancer colorectal
En moyenne, chaque jour, 25 canadiens mourront d’un cancer colorectal

Dépistage et recommandations

Le terme « dépistage » réfère à la recherche de maladies avant l’apparition de symptômes. La Clinique 1037 propose donc ses recommandations de dépistage en matière du cancer digestif à des patients qui n’ont, par définition, aucun symptôme de cancer ou de maladie digestive. Cependant, ces patients ont un profil de risque qui suggère que les bénéfices potentiels du dépistage (détection précoce de cancer ou de précancer) sont plus grands que les risques.

Aux fins d’établir la recommandation de dépistage appropriée à votre cas, veuillez noter que cette recommandation varie selon le type de cancer digestif à détecter.

Cancer de l’œsophage

Il n’existe présentement aucune recommandation formelle de dépistage pour le cancer de l’œsophage.

Cancer de l’estomac

Il n’existe présentement aucune recommandation formelle de dépistage pour le cancer de l’estomac. Cependant, certains experts recommandent le dépistage chez des patients ayant une histoire familiale de cancer gastrique ou certains syndromes de cancer familial.

Cancer du duodénum

Le dépistage de cancer duodénal est recommandé pour des patients ayant une polypose familiale du colon.

Cancer du colon

Généralement, l’âge est le facteur de risque le plus important en ce qui concerne le cancer colorectal. En effet, dans plus de 90 % des cas, cette maladie frappe des gens âgés de plus de 50 ans.

L’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) recommande donc que tous les Canadiens (hommes et femmes) qui ont 50 ans ou plus se soumettent à un test de dépistage du cancer colorectal.

Le test le plus simple, mais le moins efficace est la recherche de sang occulte dans les selles. Advenant un résultat positif, il faut toujours effectuer une coloscopie afin de déterminer la cause du saignement.

Les personnes susceptibles d’être à risque de subir un cancer colorectal devraient en discuter avec leur médecin, notamment, aux fins de déterminer la méthode de dépistage appropriée à leur cas et la prise d’un rendez-vous d’un test de dépistage incluant un suivi sur une base régulière.

À la Clinique 1037, nous favorisons l’endoscopie comme test de dépistage pour les cancers digestifs car l’endoscopie s’avère le seul examen qui permet le diagnostic et la thérapie immédiate de toutes les lésions précancéreuses (par polypectomie).

Bien souvent, même quand le cancer est apparu, il se développe lentement. Plus la maladie est découverte rapidement, plus le traitement est efficace et plus les chances de guérison sont meilleures.

Remplissez ce formulaire ou joignez-nous directement au 514-564-7458 ou au 1-855-643-2656 pour obtenir rapidement un rendez-vous !