5 mythes au sujet de votre digestion

En matière de digestion, tout le monde y va de son grain de sel! Comment s’y retrouver parmi ce flot d’informations provenant du Web, des journaux, de vos proches? Commencez par déboulonner des mythes qui ont la vie dure. En voici 5 qui vous aideront à y voir plus clair.

  1. Il faut 7 ans pour digérer une gomme. Enfant, vous avez sûrement entendu vos parents vous mettre en garde: «N’avale pas ta gomme, sinon elle restera collée 7 ans dans ton estomac!» Vous pourrez leur dire qu’ils avaient tort. Même si la gomme ne se dissout pas dans la bouche comme les autres aliments, elle traversera votre système digestif et sera éliminée intacte quelques heures ou jours plus tard dans vos selles. Donc, ne faites pas exprès de l’avaler, mais si ça arrive, ne vous inquiétez pas.
  2. Les mets épicés et le stress causent des ulcères. Le fait est que le stress et la nourriture épicée peuvent aggraver vos symptômes, mais ce n’est pas eux qu’il faut blâmer si vous avez un ulcère gastro-duodénal, communément appelé ulcère d’estomac. Selon la Société canadienne du cancer,la responsable est la bactérie Helicobacter pylori (H. pylori), qui endommage la paroi muqueuse protégeant votre estomac et votre intestin grêle des acides gastriques. La seconde cause majeure des ulcères gastro-duodénaux est l’utilisation de l’aspirine, d’ibuprofène ou de naproxène. On estime que près de 50 % des 60 ans et plus auraient contracté la H. pylori, mais qu’entre 10 % à 20 % seulement éprouveront des problèmes d’estomac.
  3. La nourriture cuite est plus facile à digérer.Il faut nuancer ici et commençons par une petite explication: la digestion est un processus au cours duquel les macromolécules sont décomposées en micromolécules, afin de permettre à votre organisme d’accéder à la valeur nutritive, au contenu calorique, aux vitamines et aux minéraux contenus dans les aliments. S’il est vrai que la cuisson peut faciliter l’accès aux nutriments, la surcuissonengendre une perte nutritive. Comme les légumes crus sont souvent pointés du doigt dans les cas d’inconfort gastrique et digestif — en raison de fibres non transformables par les enzymes digestives —, on peut s’aider en évitant d’effectuer des changements d’alimentation radicaux. De plus, ces fibres facilitent le transit intestinal, ont un effet sur votre satiété et contribuent à l’équilibre de votre flore intestinale.
  4. Il ne faut jamais manger avant de dormir.Eh! Non! Manger avant l’heure du coucher n’affectera pas votre métabolisme, ne vous donnera pas de cauchemars et ne vous fera pas engraisser non plus. C’est pourquoi, si la faim vous tenaille, vous pouvez avoir la conscience tranquille et vous accordant une collation en soirée. Par contre, certaines personnes voient leur sommeil dérangé lorsqu’ils mangent avant d’aller au lit ou digèrent plus difficilement en position couchée. Un truc: notez ce que vous consommez et comment vous vous êtes senti. Cela vous permettra de déterminer quels aliments interfèrent avec votre digestion et votre sommeil.
  5. Il n’y a jamais trop de fibres. Une alimentation riche en fibres est bonne pour la santé digestive et générale. Mais plus ne signifie pas toujours mieux. Tentez de consommer de 20 à 35 grammes de fibres par jour. Augmentez votre apport progressivement jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif. Si vous êtes atteint d’un trouble comme le syndrome du côlon irritable (SCI) ou l’intestin irritable, des recherches démontrent que privilégier les fibres solubles aide à réduire les symptômes.  Optez le plus souvent pour l’avoine et les céréales blanches et choisissez bien vos fruits et légumes.

Mieux informé, vous êtes plus apte à prendre votre santé digestive en main. Pour en savoir plus sur le sujet et sur votre condition, consultez les spécialistes de la Clinique 1037, qui se feront un plaisir de vous répondre.